• Dispositif expérimental et scaphandre prototypique utilisé dans le cadre de l'étude du geste d'atteinte en immersion, en collaboration avec la COMEX et sous l'égide du CNES.
  • "Virtushoot" (Financement Défi Instrumentation aux Limites du CNRS 2017) : un environnement virtuel portable dédié à l'étude in-situ du lancer au basketball.
  • Recherches Interdisciplinaires Innovantes en Sciences du Mouvement Humain
  • L'ISM identifie les déterminants de l’expertise sportive et à étudie leurs interactions
  • Une équipe de l'ISM est capable de quantifier la proprioception, appelée aussi le "sixième sens"
  • Comment les insectes en vol perçoivent-ils la gravité ? Les travaux de l'ISM ouvrent la voie à une future conception bio-inspirée des pilotes automatiques des aéronefs et des drones en faisant, à l’instar de la mouche, une économie de capteurs.
  • C’est une première mondiale : un robot aérien capable de modifier sa forme en plein vol !

Our goals

To study the mechanical, physiological, neurological, psychological and sociological determinants of the motricity of living beings, human in particular.

Seminars and events

11 Dec 2018
15:00 à 16:30

Vigor of self-paced arm reaching movements: inter-individual differences and the cost of time theory

Séminaire de laboratoire de Bastien BERRET (Université Paris Sud / IUF)

In daily life we often move at a preferred pace, thereby choosing certain relationships between amplitude, speed or duration, i.e. movement vigor. Yet, the principles underlying the formation of movement vigor remain unclear. If basal ganglia dysfunction clearly affects movement vigor, relatively large inter-individual differences have also been reported amongst healthy subjects performing various motor tasks such as saccades, walking or reaching. Biomechanics (e.g. anthropometry) likely contributes to inter-individual differences but recently a “cost of time” theory has been proposed to be the cornerstone of such differences in movement invigoration. It assumes that the brain puts a cost on time during the neural control of movement. In this talk, I will review earlier theories that have been proposed to account for the vigor of human movement and motivate the cost of time theory as a normative means to predict the vigor of self-paced arm movements. The proposed theory can account for the formation of movement vigor as well as for inter-individual differences beyond simple biomechanical discrepancies. The consistency of the cost of time across modeling choices, tasks or repeated measurements will then be explored. Its role in explaining other phenomena such as Fitts’ law will be addressed and future works to characterize its origin will be devised. Overall, vigor is a central (but still intriguing) aspect of human motor behavior that seems to require a multidisciplinary approach lying at the interface of mathematics, biomechanics, neurophysiology and psychology, to be better understood.

 

12 Dec 2018
14:00 à 17:45

Influence des représentations internes sur l'adaptation sensorimotrice et la cognition spatiale. Effets de la proprioception et de la variabilité inter-individuelle.

Soutenance de thèse d'Alix RENAULT (Equipe Interactions Cognition et Sensorimotricité, ISM)

M. Alix RENAULT vous invite à la soutenance publique de ses travaux de thèse intitulés :

Influence des représentations internes sur l'adaptation sensorimotrice et la cognition spatiale. Effets de la proprioception et de la variabilité inter-individuelle.

La soutenance est prévue le mercredi 12 décembre 2018 à 14h00 à la Faculté des sciences du sport - 163 Avenue de Luminy - Case 910 - 13288 Marseille 9 - Amphithéâtre Jacques Paillard devant le jury proposé :

M. Fabrice SARLEGNA                 Institut des Sciences du Mouvement Etienne-Jules Marey                                                        Co Directeur de thèse
M. Jean-Louis VERCHER              Institut des Sciences du Mouvement Etienne-Jules Marey                                                        Co Directeur de thèse
Mme Carine MICHEL-COLENT    Laboratoire INSERM U1093 - Université de Bourgogne                                                         Rapporteur
Mme Agnès ROBY-BRAMI           Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique - INSERM                                                  Rapporteur
M. Philippe BOULINGUEZ          Centre de Recherche en Neuroscience de Lyon - Université C. Bernard                                   Examinateur
M. Bastien BERRET Laboratoire Complexité, Innovation, Activités Motrices et Sportives (CIAMS) - Université Paris-Sud     Examinateur

 

Mots-clés : Représentations internes, Proprioception, Adaptation sensorimotrice, Cognition spatiale, Transfert inter-membre, Désafférentation

 

Résumé :
Comment réalisons-nous des mouvements volontaires ? Quels mécanismes nous permettent de saisir des objets ou de s’orienter dans un
environnement ? Certains travaux suggèrent que des représentations au sein du système nerveux central sont à la base d’actions banales
telles que des mouvements d’atteinte manuelle vers un objet ou de la mémorisation de la disposition d’un centre commercial. Cependant,
la nature de ces représentations reste à clarifier. Pour ce qui concerne le contrôle des mouvements du membre supérieur, deux principaux
types de représentations du mouvement ont été proposés avec des représentations selon un système de coordonnées extrinsèque et un
système intrinsèque. Pour ce qui concerne la représentation de l’espace, deux systèmes de coordonnées pourraient être utilisés : un
système allocentré et un système égocentré. L’objectif de cette thèse était de clarifier la nature des représentations utilisées pour le
contrôle sensorimoteur et la cognition spatiale. Nous nous sommes également intéressés aux modalités sensorielles impactant à la fois le
contrôle sensorimoteur et la cognition spatiale, en se concentrant sur la vision et la proprioception.

 

Pour étudier les représentations à la base du contrôle sensorimoteur, nous nous sommes appuyés sur une méthode classique d’adaptation sensorimotrice, l’adaptation à une
perturbation prismatique, afin de déterminer les systèmes de coordonnées utilisés dans un contexte de transfert d’adaptation inter-membre.
Notre première étude (Renault et al., sous presse) a révélé que le transfert inter-membre d’adaptation prismatique était lié aux caractéristiques individuelles des
participants telles que la vitesse et la variabilité du geste. Les participants les plus rapides et variables présentaient un transfert compatible
avec des représentations de l’action dans un système de coordonnées intrinsèque tandis que les participants les moins rapides et variables
présentaient un transfert suivant un système de coordonnées extrinsèque.

 

Afin de déterminer l’impact que la proprioception peut avoir sur les représentations du mouvement et de l’espace, nous avons étudié l’influence de la perte de la proprioception en travaillant avec deux rares participants (GL et IW), dits désafférentés. Notre deuxième étude a caractérisé les mouvements réalisés par ces participants
désafférentés avec le membre dominant et le membre non-dominant par rapport à des contrôles. Les résultats ont souligné un important
déficit moteur chez ces deux participants désafférentés qui sont tous deux plus variables avec le membre non-dominant. De plus, le geste
de GL et IW est réorganisé par rapport aux contrôles, avec une vitesse plus importante et une atteinte du pic de vitesse plus précoce.

 

Notre troisième étude a exploré les représentations de l’action via l’adaptation prismatique et montre que pour les contrôles et IW, un référentiel
de type extrinsèque a été utilisé dans le cadre du transfert inter-membre. L’influence de la perte massive de proprioception a été
particulièrement marquée pour GL dont les résultats soulignent l’importance de la proprioception pour la planification et l’adaptation
sensorimotrice. Enfin, notre quatrième étude visait à examiner l’influence de la proprioception sur la capacité à se représenter l’espace.
Aucun effet significatif du type de système de coordonnées (allocentré vs égocentré) n’a été trouvé mais le temps de réaction des
participants désafférentés était plus long que les contrôles, suggérant que la proprioception joue un rôle dans la représentation de l’espace.

 

L’ensemble de ces résultats suggèrent que la proprioception est un sens contribuant au contrôle de la motricité mais dont l’influence sur la
cognition spatiale reste à clarifier. L’idiosyncrasie relevée au cours de ces travaux représente certainement un challenge pour la
caractérisation des invariants du comportement mais pourrait aussi être exploitée pour une meilleure compréhension du contrôle
sensorimoteur et de la cognition spatiale.

 

7 Feb 2019
14:00 à 15:45

Le paradigme d'adaptation prismatique : une fenêtre pour étudier l'adaptation sensorimotrice chez l'Humain

Yves ROSSETTI et Lisa FLEURY (Impact Team, Hospices Civils de Lyon; CRNC: INSERM, CNRS & Univ. de Lyon 1)

"Mon coach est un chercheur" sur france culture

Mon coach est un chercheur

Reportage de Jérôme Val et Guillaume Battin.

Intervenants

Matthieu Delalandre - sociologue du sport, maître de conférence en STAPS à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée

Guillaume Rao - biomécanicien, maître de conférences à Aix-Marseille Université, Faculté des Sciences du Sport, également à l'Institut des sciences du mouvement

Undefined

Pages

News

  1. Démos de Réalité Virtuelle pour les PhD Days 2018 à l'Hexagone du campus de Luminy (Antoine Morice - ISM)

    L’ISM et le moteur de réalité virtuelle ICE développé par Cédric GOULON étaient représentés à l’occasion des PhD Days 2018 qui se déroulaient ce jour à l’Hexagone. Le public, inscrit au programme Neuroschool d’Aix-Marseille Université a été captivé.

  2. Experience of phantom limbs lets amputees control real replacements (Jozina de Graaf - AdapJuste)
  3. Bras bionique, une prouesse médicale (Jozina de Graaf - AdapJuste)

    reportage du journal de 20H de TF1

    Bras bionique, une prouesse médicale (Jozina de Graaf - Adapjuste)

     

  4. le journal du CNRS - Une prothèse pilotée par le membre fantôme (Jozina de Graaf - AdapJuste)
  5. L'équipe de France d'athlétisme au technosport (Guillaume Rao - P3M)

    Retour en images sur l'une des matinées de tests physiques de l'équipe de France au Technosport lors du rassemblement de Marseille 2018.

     

  6. Les Cobayes du cosmos (Lionel Bringoux - ICS)

    Un extrait d'un passionnant documentaire diffusé le 22 novembre 2018 (20h50) sur France 5

     

  7. La réalité virtuelle apparaît comme un moyen idéal de former rapidement et efficacement (Antoine Morice - ISM)
  8. Le sport fait du bien, c'est la science qui le dit. (Jean-Jacques Temprado, responsable du réseau Active Aging 2.0 - P3M)

    Les bienfaits de l'activité physique, lorsqu'on avance en âge notamment, ne sont plus à démontrer. Ils ont déjà fait l'objet de nombreuses études. Ce qui est nouveau, c'est de concocter des programmes d'entraînement spécifiques pour les seniors et validés scientifiquement. C'est ce à quoi s'est attachée l'étude menée par Aix-Marseille Université via l'Institut des sciences du mouvement (ISM). Le laboratoire pluridisciplinaire de recherche, adossé à la faculté des sciences du sport de Luminy, a conduit, pendant plusieurs mois, un protocole de recherche.

    article et crédit photo la Provence

Pages

Subscribe to ISM RSS